Y a-t-il des malades mentaux parmi les chasseurs de sangliers ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Attilio Gandi   
Jeudi, 27 Août 2009 09:14

La réponse est oui sans conteste, la preuve par ces photographies :

Je ne généralise surtout pas, un nombre relativement important de chasseurs de sangliers en battue sont parfaitement corrects, voire même dégoûtés par la mentalité de certains.

 


Un tout petit nombre (heureusement) de chasseurs de sanglier en battue est victime d’un phénomène qui est bien connu dans tous les départements du Midi.

Seul un "psy" pourrait expliquer (à condition qu’il ne soit pas chasseur de sanglier lui même, ou peut être au contraire grâce au fait qu’il le soit) pourquoi, dès qu’il est question de sanglier et de sa chasse, certains chasseurs adoptent une attitude et un raisonnement complètement irrationnels dont ils n’ont même pas conscience, mais pouvant amener certains à avoir des réactions violentes et disproportionnées envers des gens qui contesteraient leurs comportements ou leurs idées...

C'est ce même phénomène qui, le pastis aidant, fait que certains ne maîtrisent plus leurs émotions : ils tirent sans les avoir identifiés sur des collègues, des randonneurs, ou des ramasseurs de champignons, inconscients du danger qu'ils courent en se trouvant à cet endroit ce jour là.


Comment peut-on expliquer qu’une petite minorité d’individus, pour la satisfaction de leur passion et par voracité, fasse perdre à des milliers de truffeurs et trufficulteurs des sommes énormes ?

En ce qui concerne les deux ou trois individus qui sont à la tête de la Fédération, on se demande par quel miracle ils sont arrivés à s’y installer et surtout à y rester.

Il est évident que si la hiérarchie de la Fédération défend si âprement les privilèges des chasseurs de sanglier, c'est qu'elle compte sur leur aide pour conserver sa situation. Qui, d'après des chasseurs qui là connaissent bien de l'intérieur, serait particulièrement lucrative.

 

 

 

 

 

Mise à jour le Dimanche, 12 Mai 2013 13:44